Amicale des Anciens du Secours Catholique Caritas-France

Amicale des Anciens du Secours Catholique Caritas-France

Un an après le décès de Jacqueline

J'ai un mal fou à porter cette croix qui n'est pas à la hauteur en dignité  de celle de Jésus, bien sûr, cependant  je sais qu'Il m'aide à ne pas désespérer ; je le prie en espérant que je puisse  supporter dans la douleur acceptée cette épreuve si éprouvante, quotidienne, accompagnée d'une solitude inconnue qui me dérange. La prière avec les cris des  psaumes notamment est d'un grand secours.

Je commence enfin -un tout petit peu- à accepter d' attendre sereinement  mon heure... en me persuadant que seul le Père sait ce qu' Il fait Lui-même ou permet qu'il en soit ainsi. La désorientation provient surtout de cette absence effective, avec rupture charnelle du couple dont chacune des deux personnes a été par Dieu voulue, prévue, réunie, donnée, confiée en réciprocité, pour ne faire qu'une personne corps et âmes  pour le temps terrestre du mariage... et surtout pour celui de l'Eternité. Notre intelligence, si faible soit -elle dans nos cerveaux, se butte et refuse l'incompréhensible. La vie partagée à deux est si belle...surtout quand elle n'oublie pas les autres...     
                             
Chers amis, nos jours sur terre sont comptés... l'appétit de vivre peut nous le faire oublier.
                              Prenez soin en vérité de chacun l'un pour l'autre chaque jour dans votre couple unique ;
                               c'est le seul conseil, "produit de mon expérience actuelle",
                              Que je m'autorise à donner à ceux que j'aime.
                               Bien  fraternellement,        Jean-Pierre Bastardie


24/02/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres