Amicale des Anciens du Secours Catholique Caritas-France

Amicale des Anciens du Secours Catholique Caritas-France

La dernière promenade matinale de Jules, hier matin, 6 mai 2016, à 7h un quart

DSCN0318.JPG

 

Jules à notre rencontre annuelle à Loctudy en 2014 ( Photo JM ) 

 

"Hier matin à l'aube, au lever du soleil, à 7h un quart, à l'heure où il allait tous les matins faire sa marche quotidienne " me dit Elisabeth sa fille, Jules à pris ce long chemin qui mène.. où ? se demandait-il souvent.. 

 

Petit clin d'oeil d'humour... autre message !... ou provocation amicale ... ! : Jules faisait sa promenade matinale en bordure de mer aux Rosaires... et nous sommes en ce mois de Mai consacré à Marie la Mère de Jésus .  

 

Anne-Marie sa fille était auprès de lui. Cécile et Elisabeth sont arrivées peu après. 

"Il avait refait un nouvel AVC dans la semaine. "

"Il est parti sereinement, paisiblement ", nous  dit Elisabeth. 

 

Nous sommes très tristes de ce départ et nous assurons Cécile son épouse , Anne-Marie et Elisabeth ses filles, de toutes nos condoléances. 

Plusieurs de nos Amis de l'Amicale seront aux obsèques lundi à Plérin pour refaire un bout de chemin avec Jules. 

 

Dans son livre "le Ciment et la Vitrine", Louis Gaben écrit ceci que je vous livre en témoignage pour Jules :

 

En évoquant ces souvenirs personnels, je suis animé du désir de souligner les mérites des délégués permanents à la forte personnalité, pas toujours faciles à cadrer, mais combien investis, avec tout leur être, dans leur tâche socio-caritative. Ici ou là j'en ai cité quelques-uns. Je ne peux les nommer tous... 

et quelques lignes après évoquant la fête de son départ à la retraite Louis Gaben parle ainsi de Jules :

"Je me réfère à Jules Barbu, délégué de Saint-Brieuc, breton attaché à sa terre, têtu, mais fraternel au possible. Il intervint au cours de cette soirée festive d'adieu au nom de tous les délégués diocésains. 

Jules m'avait pas mal contesté lorsque j'étais chef du Service Jeunes, il n'était pas sensibilisé à la participation des adolescents à nos activités, ni à la reconnaissance de leurs initiatives originales. Plus tard, quand je fus chargé de l'Animation, puis Secrétaire Général, il m'apporta son soutien et m'accorda sa fidélité. Jules a un sens inné des faits de pauvreté, il ne parle pas à la légère, il reflète dans son discours, par des questionnements, une valeur relationnelle avec les "paumés en tous genres. 

Il l'exprimait ce soir-là en ces termes:" Nous avions mis du temps pour nous découvrir et je crois nous apprécier, dans nos différences, n'est-ce pas là une richesse du Secours Catholique? La tâche ne fut pas simple pour toi, quand au décès du Père Rodhain, il te fut demandé non de le remplacer mais de lui succéder. Ce fut un redoutable héritage". 

Louis Gaben poursuit en citant la conclusion de l'intrevention de Jules ce jour-là : 

" A l'aube de ce nouveau millénaire, il en est beaucoup qui ont peur et d'autres qui espèrent, tout est possible si nous croyons assez à la fraternité entre les hommes de toutes les races et de toutes conditions... avec toi restons les témoins de la solidarité et de l'amour"

Enfin Louis Gaben conclut lui-même :

" Au travers du rappel de ces deux amis, le premier ayant rejoint la maison du Père, le second à la retraite, actif à l'Aumônerie de la prison de Saint Brieuc, j'ai voulu rendre mon modeste, mais sincère hommage à la trempe de ces délégués qui ont eu une réelle dimension prophétique dans leur accompagnement ou partenariat avec les plus pauvres"

 

Louis Gaben . Le Secours Catholique, le Ciment ou la vitrine. L'Harmattan Janvier 2004.  ISBN 2-7475-5954-8  Préface du Cardinal Etchegaray.

pages 117 et 118

 

Jules était sans aucun doute un prophète !

Ne nous a-t-il  pas dit si souvent et écrit :"l'éternité c'est maintenant"

A Dieu Jules... Sacré Jules !

 

Jean Mignot 

Président de l'Amicale 

 

 

Le Secrétaire Général du Secours Catholique :

 

 

Nous portons tous Jules et sa famille dans nos prières. Il a tant donné au Secours Catholique et aux plus pauvres toute au long de sa vie. Un grand témoignage d'engagement, de fidélité et de charité dans la vérité. 

 

Bernard Thibaud Secrétaire Général

 

Secours Catholique - Caritas France

 

 

La Doyenne de l'Amicale : 

 

Au revoir l'Ami.

 

En bon breton tu as toujours su garder le cap. Tu as sû tisser  ta vie sans compter, tu as toujours essayer de comprendre et de répondre aux questions. Et quand le temps est venu, tu étais prêt, "L'éternité c'est maintenant " était imprimé. Tu allais pouvoir te reposer. Et tu t'en vas sans bruit, entouré des tiens. Tu tu n'aimais pas traîner, tu as été entendu, te voilà en paix et à l'abri de la dépendance que nous redoutons tous. Je pense à Cécile, à vos enfants soulagés qui ne te verront pas sombrer et n'ont pas fini  de raconter leurs souvenirs. Au revoir Jules, bonne route. 

Avec un grand merci à l'amicale pour ces moments de joie profonde et de partage qu'elle nous vivons depuis 30 ans et quelques jours!

Yvette. 

 

Pierre Levéné ancien Secrétaire Général  - Fondation Jean Rodhain :

 

Triste nouvelle. J'irai aux obsèques de Jules demain. 

 

Anne-Marie et Jean-Yves Cado :

 

C'est effectivement un grand vide que laissera notre ami de toujours: Jules! nous apprécions ses interventions pertinentes, son humour décapant, ses analyses politiques tout aussi pertinentes!  

Un véritable ami nous quitte et c'est bien triste pour nous et tous ses amis du secours et d'ailleurs! Nous pensons bien évidement à CECILE qui l'a accompagnée jusqu'au bout et nous lui exprimons notre amitié  pour aujourd'hui et bien sur demain. J'ai lu son livre et nous le reconnaissons bien dans ses propos écrits!

Nous pensons egalement à sa famille, ses enfants pour qui il avait une vraie fierté! 

OUI  JULES  "CHAPEAU" pour ton témoignage de vie. Il nous a marqué pour toujours. Alors là ou tu es aujourd'hui ,Jules, ne nous oublies pas , nous pensons à toi!

 

Anne Marie et jeanyves CADO

 

 

Colette Miremon ancienne délégué à Bayonne 

 

 

Notre ami Jules est donc “parti” ! Je m’y attendais, et cependant j’ai été surprise !

 

J’aurais voulu échanger avec lui sur certains points de son livre...  

 

Je n’irai pas aux obsèques : trop loin et trop compliqué pour moi, mais je m’unirai bien à cette cérémonie lundi.

 

J’ai envoyé une carte ce matin à Cécile. C’est pour elle et ses filles un temps difficile, bien sûr.

 

J’ai averti les copains Charles Feyt, Joseph Managau et Françoise Galibert.......... qui ne doivent pas souvent regarder les nouvelles des Anciens.....

 

 

Marie-Thérèse Eychenne ancienne délégué à Pamiers :

 

j'ai peu connu Jules, mais je sais que c'était une pointure puisque son nom  m'est en mémoire. J'aurais donc une pensée pour lui et pour sa famille en union avec tous les membres de l'amicale.

 

Michel Durel :

 

Un prophète  nous a quitté. Les conversations  dans  ses passages au  106  étaient  toujours  passionnantes  parfois difficiles  mais  toujours  courtoises. Je suis  juste en train de lire et méditer son  livre  L' éternité  

 

 

Gabriel  Lanciau : 

 

Jules à Dieu !

Après Jean-Marie Vilalta et Pierre Valentin, voici que je perds un ami très proche, Jules BARBU

Plus de 30 ans de "vie commune" au Secours, ça laisse des traces. 

Dans l'adhésion aux objectifs ou dans la rébellion nous étions des frères, Jules et moi . 

Et quel accueil, quand nous passions à Plérin! ... C'était l'occasion de confronter doutes et convictions...

Aujourd'hui, n'en doutons plus, Jules sait . 

il nous montrera encore le chemin. 

Merci Jules !

 

 Voir aussi les commentaires ci-après



07/05/2016
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres